.
.
.
.
"La différence entre l'érotisme et la pornographie c'est la lumière". Bruce LaBruce
.
.

mardi 19 janvier 2016




Alberto Giacometti, 1901-1966. Suisse



Exposition Giacometti au fond Hélène et Edouard Leclerc, juin-octobre 2015



Les capucins, Landerneau





















Brassaï, Alberto Giacometti dans son atelier, 1965

















Le Nez, 1948, version de 1949, Bronze



























Boule suspendue, 1931 (version de 1965), plâtre et métal 

















Buste d'homme, 1956 - Bronze 

















Composition dite cubiste I (Le couple), 1926-27. bronze

























Femme plate V,  Vers 1929 - Bronze 

















Femme qui marche I, 1932 (version de 1936) - Bronze 



































Femme-cuillère, 1927, plâtre








Homme (Apollon) - 1929, bronze








Homme qui marche I, 1960 - Bronze 






























































 Le Couple, 1927, plâtre








Fil tendu (Fleur en danger), 1932, plâtre métal et crayon

















Objet désagréable, 1931, bronze








Objet surréaliste, 1932

















Annette noire, 1962. Huile sur toile, 55 x 45,8 cm








Buste d'homme (Pierre Josse), vers 1964. Huile sur toile, 81,2 x 54,3 cm 








Buste d'homme (Pierre Josse), vers 1964. Huile sur toile, 81,2 x 54,3 cm 








Caroline en larmes, 1962. Huile sur toile, 100 x 73 cm 








Caroline en larmes, 1962. Huile sur toile, 100 x 73 cm 








Caroline en larmes, 1962. Huile sur toile, 100 x 73 cm 








Stèle III, 1958 Plâtre recouvert de produit démoulant








Stèle III, 1958 Plâtre recouvert de produit démoulant








Stèle III, 1958 Plâtre recouvert de produit démoulant








Stèle III, 1958 Plâtre recouvert de produit démoulant





L'atelier de Giacometti. 46 rue Hippolyte-Maindron



L’atelier de la rue Hippolyte-Maindron, aujourd’hui disparu, devint peu à peu non seulement l’univers de Giacometti, mais une extension de lui-même, si indissociable de sa légende que certains ont cru qu’il y était mort. Giacometti lui-même a régulièrement cité son arrivée dans l’atelier mythique comme un fait marquant de sa vie.

Le 1er décembre 1926, Alberto Giacometti signe le bail d’un atelier avec mezzanine de 4,74 m de large sur 4,90 m de long au 46 rue Hippolyte-Maindron. Il est situé dans la cour intérieure d’une cité d’artistes du quartier Alésia, à l’angle de la rue du Moulin-Vert. Vers 1932, il annexe l’atelier en face du sien pour y installer son frère Diego devenu son assistant. Bien qu’ayant manifesté plusieurs fois son désir de changer d’atelier dans les années 1930, en raison de son inconfort et des inondations causées par la toiture défectueuse, Giacometti s’installe définitivement à cette adresse après la guerre, à son retour à Paris en septembre 1945. En 1947, Annette Arm (la future madame Giacometti, arrivée à Paris en juillet 1946) devient locataire de l’atelier adjacent à l’atelier principal, qui servira de chambre. En octobre 1957, le couple loue l’atelier contigu, qui servira de dépôt. En 1958, ce sont donc quatre ateliers qui sont occupés par Giacometti au 46 rue Hippolyte Maindron. (source fondation Giacometti)






Paul Almasy, Giacometti devant son atelier, 1960















Ernst Scheidegger, 1954








Ernst Scheidegger, 1954
















Alexander Liberman - Alberto & Annette Giacometti, 1950















Daniel Frasnay, 1966





Giacometti peint.




video






L'art et les hommes Les heures chaudes de Montparnasse. Jean-Marie DROT


Un homme parmi les hommes : Alberto Giacometti, 1963





video







2 commentaires:

  1. Je me suis retrouvé un jour dans les jardins de la fondation Maeght face à l'homme qui marche(qui est posé à même le sol de la terrasse), et je me suis vu en miroir! Aussi grand aussi maigre aussi voûté!Mais moins cher! Haysi

    RépondreSupprimer
  2. Comment ça, tu ne vaux pas 140 millions de dollars? Moi en ce moment ça serait plutôt Botero

    RépondreSupprimer