.
.
.
.
"La différence entre l'érotisme et la pornographie c'est la lumière". Bruce LaBruce
.
.

dimanche 26 avril 2015





ALAIN BASHUNG, 1947-2009. France




Osez Joséphine, 1991







video





A l'arrière des berlines
On devine
Des monarques et leurs figurines
Juste une paire de demi-dieux
Livrés à eux
Ils font des p'tits
Il font des envieux

A l'arrière des dauphines
Je suis le roi des scélérats
A qui sourit la vie

Marcher sur l'eau
Éviter les péages
Jamais souffrir
Juste faire hennir
Les chevaux do plaisir

Osez osez Joséphine
Osez osez Joséphine
Plus rien n's'oppose à la nuit
Rien ne justifie

Usez vos souliers
Usez l'usurier
Soyez ma muse
Et que ne durent que les moments doux
Durent que les moments doux
Et que ne doux

Osez osez Joséphine
Osez osez Joséphine
Plus rien n's'oppose à la nuit
Rien ne justifie

Osez osez
Osez osez
Osez osez Joséphine
Osez osez Joséphine
Plus rien n's'oppose à la nuit
Rien ne justifie

***







AMG






























































1970














Christian Bérard, 1902-1949. France






Lucian Freud, portrait de Christian Bérard, 1948





Christian Jacques Bérard, couramment surnommé « Bébé », est un peintre, illustrateur, scénographe, décorateur et créateur de costumes français.

Prince sulfureux des nuits parisiennes, clochard céleste, Christian Bérard fut à la fin des années 20, l’ami de Christian Dior et d’autres couturiers qui s’amusaient, et parfois s’inspiraient, de ses tenues vestimentaires excentriques mais toujours élégantes. Ami et collaborateur de Serge Lifar, Louis Jouvet et Jean-Louis Barrault, ces deux derniers lui évitèrent la morgue, lorsque terminant un décor au théâtre Marigny en 1949, il s’écria « c’est fini ! » et tomba raide mort. Ces deux amis le ramenèrent alors chez lui au cinquième étage, le tenant sous les bras et faisant croire qu’il avait trop bu. Une sortie comme une ultime pirouette, raccord avec une vie bien remplie et partagée durant vingt ans avec Boris Kochno, ancien amant de Diaghilev dont il avait pris la succession à la tête des Ballets russes.(source Cécile Michel pour les échos)

Christian Bérard, dont le père André Bérard est architecte, est issu d'un milieu bourgeois. Après des études au Lycée Janson-de-Sailly, il entre en 1920 à l'Académie Ranson. Il est influencé par Édouard Vuillard et Maurice Denis. Christian Bérard expose ses œuvres pour la première fois en 1925 à la galerie Pierre. Jacques Bonjean et Pierre Colle, galeristes associés à Christian Dior, exposent régulièrement les œuvres de Bérard. Il collabore par la suite avec Jean-Michel Frank, grande figure de l'Art déco, avec lequel il réalise des panneaux peints et des projets de dessin de tapis dont s'inspireront les couturiers Coco Chanel, Elsa Schiaparelli et Nina Ricci.

De 1926 (exposition à la galerie Eugène Druet) à 1930, il appartient au groupe d'artistes « néo-humanistes», défendu par le critique Waldemar George, avec notamment les frères Berman, Pavel Tchelitchev, Kristians Tonny et Joseph Floch.

Dès le début de sa carrière, il est attiré par le théâtre dont il deviendra l'un des principaux créateurs de décors et de costumes au cours des années 1930 et 1940. Il travaille dès 1930 en étroite collaboration avec Jean Cocteau et Louis Jouvet pour lesquels il réalise entre autres les costumes et/ou les décors de La Machine infernale (1934), L'École des femmes (1935) La Folle de Chaillot de Jean Giraudoux (1945), Les Bonnes de Jean Genet (1947) et Dom Juan de Molière (1948), sa contribution la plus célèbre demeurant en 1946 la conception des décors et des costumes du film de Jean Cocteau, La Belle et la Bête. (wikipédia)







Autoportrait, 1948








Boris Kochno, 1930. Huile sur carton. Collection Boris Kochno








Homme au drapé rouge, 1931. Huile sur carton,  99 x 72 cm








L'homme et l'enfant. Huile sur papier marouflé sur toile 81x 65 cm









Portrait de Fernand Niclot. Aquarelle, 42.5 x 26 cm








Portrait du peintre Jacques Dupont, 1930. Musée de Grenoble (Isère, France)








Profil de femme Huile sur carton. 45 x 34 cm.









Portrait du Comte Jean de Polignac 









Homme et femme, encre. collection de Jean Bourgoint









Emilio Terry, 1931. Huile sur toile. Collection privée, Paris









Jean Cocteau, 1928. Huile sur toile. Museum of Modern Art, New York








Oedipe et le Sphinx, 1932. Dessin mural pour l'appartement de Jean Cocteau à Paris








Visage. Huile sur toile, 18,5 x 10,5 cm









Portrait de Horst P.Horst, 1933-1934. Huile sur toile



























Luis Fernández, 1900-1973. Espagne







Autorretrato, 1936-1939







David Beckham














Andrea Solario, 1460-1524. Italie






Salome recevant la tête de saint Jean-Baptiste, 1520-1524, huile sur bois, 57 × 47 cm, Metropolitan Museum of Art, New York



















TONY WARD








































Erron





























LES DEMI DIEUX






Richard Bennett








COLT


























































PLAYGUY