.
.
.
.
"La différence entre l'érotisme et la pornographie c'est la lumière". Bruce LaBruce
.
.

jeudi 31 décembre 2015




George Quaintance, USA








La fête se prépare...








































Jan Saudek, 1935. République tchèque


Autoportrait





















Pat Milo





John Davidson






Photogtaphies "anthropométriques" des fichiers de la police de Sydney entre 1912 et 1948





Je trouve très étranges ces photographies de suspects qui sont tirées d'un fichier administratif officiel et servant de preuves ou de moyen de reconnaissance. Au delà du caractère officiel, je les trouve extrêmement belles et artistiques.






























































2016 approche!


























Lewis Wickes Hine, 1874-1940. USA


Le corps des travailleurs














Le premier selfie?










Les photographes de la Société Byron posant ensemble pour une photo sur le toit du studio Marceau, 1928












Gustav Schwab, 1792-1850. Allemagne







La légende de l'antiquité classique













Claude Mellan, 1598-1688. France





Apollon






Ecran facial contre le blizzard, Canada, 1939













Touko Laaksonen alias Tom of Finland, 1920 - 1991





LES PREMIÈRES ŒUVRES, 1944-1972 (suite)































































MUSIQUE













Mylène Farmer


Interstellaires






City of Love









Même si je l'ai été pour son premier album, je ne suis pas particulièrement fan de Mylène Farmer, même si je suis épaté par la façon dont elle gère sa carrière. Mais j'ai découvert ce clip pour le deuxième extrait, City of Love, de son dernier album Interstellaires, réalisé par Pascal Laugier qui est une merveille. Mylène Farmer renoue avec la tradition de ses grands clips façon court-métrage des débuts de sa carrière qui ont fait sa renommée. 

Cette vidéo tournée par un réalisateur de film d'horreur est à tous les sens du terme, fantastique. Quarante personnes et 6 h 30 de maquillage ont été nécessaires pour transformer la belle Mylène en un monstre hybride entre l'homme et l'oiseau. Un volatile albinos à l'apparence humaine, déplumé et aux ailes décharnées, à qui Mylène Farmer a su insuffler une humanité déchirante, déambule dans un manoir sinistre et semble y découvrir des représentation de l'amour. Découverte de soi, de l'amour et de l'autre, le réalisateur nous montre que l'amour peut surgir de partout et entre des êtres aussi improbables que le petit poison et le petit oiseau de Juliette Gréco. Et que l'amour est plus fort que la mort. 

Cet oiseau famélique et blessé finira par trouver de la tendresse auprès d'un mannequin de bois. Très belle métaphore. Les aficionados trouveront dans ce clip des références aux maîtres du genre. Les Oiseaux ou  Psychose d'Hitchcock, Edward aux mains d'argent de Tim Burton, Crimson Peak et le Labyrinthe de Pan de Guillermo Del Toro et bien d'autres films fantastiques semblent inspirer l'auteur. Fantastique, surnaturel, merveilleux, tous ces termes collent à ce film tourné en deux nuits dans le château de Chambly. On tremble, mais c'est de peur pour cet être frêle et fragile qui cherche l'amour. Charles Baulaire disait "le beau est toujours bizarre." Mylène Farmer et Pascal Laugier l'ont entendu.


























































video




N.B. Je télécharge les vidéos sur mon ordinateur et je les installent sur mon blog pour être sûr qu'elles seront toujours là. Je ne trouve rien de plus frustrant qu'un site qui fait un article alléchant et dont la vidéo n'est pas visible parce que le compte auquel elle appartient a été fermé. Je veux pouvoir vous offrir, et m'offrir, l'assurance de voir les vidéo quoi qu'il arrive. Mais cela altère la qualité. Aussi je vous conseille de la voir directement sur le site (généralement Youtube) en cliquant sur l'icone du diffuseur de vidéo.









Quand la danse cessera
Trop tard
Tout prendra un goût de cendres
Hmmm

Si seulement chemin faisant
La morsure gît du néant
L'avoir d'autres veut que l'autre
Même un instant

Les mots au bout des lèvres
Un chemin vers la vie
Si je m'abandonne
Je bâtirai the city of love
Oooh
Si je sais que je l'aime
Et le monde et l'envie
Si là je t'attends
Je bâtirai the city of love
The city of love


Qui ne connait pas la peur
Ne connait pas le courage
Si je suis de belle humeur
Pas de rage

Quand progressant dans le noir
Quand j'étudie l'infini
Je vois des flocons de neige
De poésie

Les mots au bout des lèvres
Un chemin vers la vie
Si je m'abandonne
Je bâtirai the city of love
Oooh
Si je sais que je l'aime
Et le monde et l'envie
Si là je t'attends
Je bâtirai the city of love
The city of love



mercredi 30 décembre 2015




Joseph Christian Leyendecker, 1874-1941. Allemagne






Académie






Charles Percy Pickering, 1825-1908. Australie



Les 5 états de l'ivresse, moitié du 19ème siècle




Le gouvernement de l'État de Nouvelle-Galles du Sud, sur la côte est de l'Australie a commandé, pour lutter contre l'alcoolisme, au photographe Charles Percy Pickering, cette série de cinq clichés grotesques représentant les cinq états de l'ivresse. Attention demain, pour le premier de l'an de ne pas finir comme ce pauvre homme. Mais profitez de la fête tout de même. En ce qui me concerne, avant la Saint Sylvestre, je fêtes ce soir Noel en retard. Des cadeaux!!