.
.
.
.
"La différence entre l'érotisme et la pornographie c'est la lumière". Bruce LaBruce
.
.

lundi 26 octobre 2015




Edwin Townsend





Tony Sansone, années 30



dimanche 25 octobre 2015




Jean-Louis-Cesar Lair,1781-1828. France






La torture de Prométhée, 1819. Huile sur toile, 290 × 228 cm. Musée Crozatier, Le Puy-en-Velay, France














Bastiano da Sangallo 1481-1551. Italie






La batalla de Cascina, vers 1542. Huile sur toile, grisaille, 77 cm x 130 cm. Holkham Hall, Angleterre







Matías Argudín 



De la serie Desnudos Masculino






(IV), 2012. Huile sur toile, 80x60cm, collection privée






(II), 2012. Huile sur toile, 80x60cm, collection privée






2013






Wilhelm von Gloeden, 1856-1931. Allemagne


Le peintre





La paresse du Sud

Cette toile est de von Gloeden lui-même d'après une photo qu'il avait prise de Pietro.












Agnolo di Cosimo dit le Bronzino, 1503-1572. Florence, Italie




Le portrait du nain Morgante, avant 1533. Huile sur toile (tableau à deux faces). Galleria Palatina, Galerie des Offices, Florence, Italie




« Morgante », surnommé ironiquement le Géant de l’homonyme poème de Luigi Pulci, était le plus célèbre des cinq nains de la cour de Cosme Ier de Médicis à Florence dans la seconde moitié du XVIe siècle. Il fut toujours représenté dans le goût de l’époque selon l’iconographie du « monstrum »





















Le Nain "Morgante", attribué à Jean de Bologne (1524/1529-1608). Bronze Paris, musée du Louvre








Daniel Cartier, France, années 60


















Thesée. Fresques romaines de la Basilique-Augusteum, Herculanum, Italie. 45-79 av. J.C.













Guido Reni, 1575 – 1642. Italie





Le triomphe de Samson 1611-1612. Huile sur toile, 260 cm x 223 cm. Pinacoteca Nazionale di Bologna, Italie








Polyphème, 1639-1640. Huile sur toile, 520 mm  635 mm. Musei Capitolini, Rome







Anna Bilińska-Bohdanowicz, 1857-1893. Pologne





Etude de semi-nu 1885. Huile et gouache sur toile, 95 × 67 cm. Musée National de Varsovie, Pologne



samedi 24 octobre 2015












Otto Dix, 1891-1969. Allemagne








Selbstbildnis, 1922







Selbstbildnis mit Palette auf einem roten Vorhang (Autoportrait avec palette devant un rideau rouge), 1942. Huile sur bois, 100 x 80 cm. Staatsgalerie, Stuttgart, Allemagne








Dr. Mayer-Hermann, 1926. Huile et tempera avec technique mixte sur bois, 150 x 100 cm. The Museum of Modern Art, New York, don de Philip Johnson, 1932.







Der Kunsthändler Alfred Flechtheim (Le marchand d'art), 1926. Technique mixte sur bois, 120 x 80 cm. Staatliche Museen zu Berlin, Nationalgalerie.







Der Salon I, 1921. Huile sur toile, 86 x 120.5 cm. Kunstmuseum Stuttgart.








Die sieben Todsünden (Les sept péchés capitaux),  1933. Technique mixte sur bois, 179 x 120 cm Staatliche Kunsthalle de Karlsruhe







 Der Dichter Iwar von Lücken (Le poète Iwar von Lücken), 1926. Huile et tempera sur toile, 225 x 120 cm, Berlinische Galerie, Berlin







Portrait der Journalistin Sylvia von Harden, 1926, technique mixte sur bois, 120 x 88 cm. Centre Pompidou, Paris







Porträt der Tänzerin Anita Berber (Portrait de la danseuse Anita Berber), 1925, huile et tempera sur bois, 120 x 65 cm, Sammlung Landesbank Baden-Wüttemberg, Stuttgart







Portrait der Rechtsanwalt Dr. Fritz Glaser (Portrait de l'avocat Dr. Fritz Glaser), 1921, huile sur toile, 105,9 x 78,75 cm, Collection privée, New York







Der Geschäftsmann Max Roesberg (Max Roesberg L'homme d'affaires), Dresde, 1922, Huile sur toile, 94 x 63,5 cm, le Metropolitan Museum of Art de New York







Portrait des rechtsanwalts Hugo Simon (Portrait de l'avocat Hugo Simon), 1925. Tempera et huile sur bois, 70,3 x 100,3. Le Musée des Beaux-Arts de Montréal

















Phenakistiscope. France, 1835